Le massacre des chrétiens au Nigeria

Date

Lors de la dernière session à Strasbourg, le 10 juin 2022, nous avons débattu de nombreux sujets d'actualité. J'ai pris la parole au sujet des événements qui se sont déroulés au Nigeria le dimanche de la Pentecôte.Le drame de la Pentecôte au Nigeria alimente à nouveau la crainte d'une explosion de violence dans ce pays divisé entre musulmans au nord et chrétiens au sud. Les attaques d'une bande de criminels fanatiques, qui utilisent la religion comme couverture pour leurs crimes, touchent tous les groupes ethniques et religieux de la nation.
Ces tueries répondent souvent à des rivalités ethniques, à des revendications socio-économiques et territoriales, à la pauvreté et au chômage. Depuis une dizaine d'années, de nombreuses agressions et enlèvements ont lieu. Les femmes et les enfants en sont les premières victimes. Les femmes et les jeunes filles sont violées et les personnes enlevées sont réduites à l'état d'objets sexuels. Dans ce conflit, les djihadistes du groupe Boko Haram ont choisi les églises comme cibles pour diviser la population.
Le problème de la sécurité reste un défi majeur dans le pays le plus peuplé d'Afrique, qui dispose de la plus grande économie du continent et de nombreuses ressources.
Nous condamnons ces massacres et encourageons les chrétiens et les musulmans à travailler main dans la main pour une cohésion pacifique afin de mettre un terme à l'instabilité dans le pays.
Dans quelle mesure les investissements et la création d'emplois pour les jeunes pourraient contribuer à changer le paysage politique et à apaiser le climat social est l'une des questions que nous pourrions aborder avec nos partenaires au Nigeria ?

Autres
articles